G&C : LES NEWS DE VOS ABE ET DES UG

Les nouveaux CHSCT : les conséquences du vote…

Le vote CE a déterminé la composition des CH.

Ainsi le CH Rhône Alpin est composé de 5 mandatés UNSA et 2 mandatés CGT. Mais surtout l’ensemble des mandatés UNSA sont des cadres. L’un d’eux est même Directeur des Gares.

Cette situation présente 2 problèmes.

Tout d’abord, un problème de représentativité : aucune exécution et maîtrise parmi les mandatés UNSA. Et deuxième problème, plus politique : quelle va être la réaction et le positionnement de ces mandatés lorsque une restructuration ou une réorganisation décidée par la Direction va être étudiée dans ce CH ?

Pouvons-nous être assuré de l’indépendance de ces mandatés qui sont dans le même temps placés directement sous l’autorité du Directeur ?

N’y-t-il pas un conflit d’intérêt ?

C’est pour cette raison que la CGT a demandé l’avis de l’Inspection du Travail.

Tickets resto, une promesse de l’UNSA qui tombe à l’eau.

La mise en place des tickets restaurants est repoussée à février 2017.

La raison : la procédure de mise en concurrence n’a apparemment pas été respectée par la SNCF et un des fournisseurs se sentant lésé, a entamé une action en justice.

Le CE G&C s’attaque au CCGPF (ex-CCE).

Le CE via son Secrétaire a fait un choix politique fort. Hélas ce choix est en défaveur des cheminots et de leurs familles qui n’habitent pas Paris et qui auparavant pouvaient bénéficier de nombreux avantages des CER.

Aujourd’hui, les agents du Technigares Grand Est et des UG n’ont plus accès aux cantines SNCF, aux
bibliothèques et aux centres aérés de leur Région. Tout ceci entraine des frais supplémentaires pour les cheminots et accentue ce sentiment d’un CE essentiellement parisien.

La Fédération UNSA avait demandé au Secrétaire du CE d’établir des accords avec les CER sur ces
activités sociales de proximité. Mais il a tout fait pour que des accords n’aboutissent pas (contrairement à ce qu’il veut nous faire croire !).

Le Secrétaire du CE est en fait un électron libre.

Maintenant, on peut réellement se demander jusqu’où son entêtement le mènera ? Quelle sera sa prochaine cible ?

Lors du dernier CE, il a fait voter une motion qui clarifie sa stratégie pour l’avenir (indépendance visà-
vis du CCGPF, ex-CCE).

Est-ce la fin des centres de vacances enfances jeunesses (colonie) et des séjours familles ?

Ils ont osé l’écrire.

Certains de nos cadres ont décidé de s’engager lors du dernier conflit. Et ceci pas uniquement en tant que Gilets Rouges !

En effet, lors du dernier conflit, quelques centaines de cadres de Gares & Connexions ont souhaité soutenir fortement G.Pépy pour que sa réforme aboutisse. Pour cela, ils n’ont pas hésité à créer une pétition sur internet. Les commentaires des signataires de cette pétition étaient très éloquents et reflétaient leur état d’esprit.

Voilà un exemple de ce qu’ils ont osé écrire :

« Pourquoi garder la même base réglementaire et pire avoir encore plus d’avantages… »

« Nous ne devons pas garder nos précieux petits avantages… »

Il est bon de rappeler à ces personnes que nul n’est obligé de rester au sein de notre entreprise s’il considère qu’il est trop privilégié. La démission est toujours possible et il existe d’autres entreprises qui correspondront davantage à leurs aspirations !

Etre cheminot, c’est un choix !

Mots-Clés : # # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.