FRET DFAC – Plateau Marché : La réorganisation ne passe pas !

NON AU REMPLACEMENT MUTUEL, MAINTIEN DE LA RÉSERVE ET DE LA CPS, MAINTIEN DES POSTES DU POLE WAGONS ET WI

Après une pétition, une audience et une demande de concertation immédiat, la direction campe sur ses positions.
Les syndicats CGT et SUD-Rail ont déposé vendredi 31 mars 2017 un préavis de grève contre la réorganisation au plateau marché. Ce préavis couvre la période du 10 avril 2017 au 2 juin 2017.
Il permet aux agents de faire grève par service complet et de rentrer ou sortir de la mobilisation suivant les annonces de la direction.

LA DIRECTION ANNONCE UNE RÉORGANISATION AU PLATEAU MARCHE

  • Suppression de trois postes qualification G
  • Suppression de deux postes WI, un à la qualification E et un à la qualification D
  • Suppression de deux postes au pôle wagon
  • Suppression de la réserve pour les postes en journée
  • Suppression de la CPS, un poste à la qualification D
  • Création de petites équipes par clients fonctionnant en remplacement mutuel.

CONTRE CE PROJET NÉFASTE LES AGENTS ONT :

  1. Rédigé et signé une pétition. Puis ils l’ont remis collectivement à leur dirigeant
  2. A de nombreuses reprises, de façon individuelle, ils ont dit leurs désaccords et n’ont pas été entendus
  3. Les syndicats CGT, CFDT, Sud-rail ont fait une demande d’audience et ont été reçu le 6 mars. Seules des avancées mineures ont été annoncées.
  4. La CGT et Sud-Rail ont alors déposé une DCI à la demande des agents.
  5. Le CHSCT qui a eu lieu le 16 mars a fait une demande d’expertise.

Dans cette bataille d’experts, les agents mobilisés qui ont pris la parole tiennent à la garder. Ainsi quel que soit le résultat de l’expertise, les agents pourront, grâce au préavis affirmer leurs priorités.

LES RAISONS QUI MÈNENT A LA GREVE.

AUGMENTATION DE LA CHARGE DE TRAVAIL.

Les postes WI, ceux du pôle wagons et la CPS sont des postes avec des charges de travail réelles à temps plein.
La direction veut répartir ces charges sur les opérateurs.

POLYVALENCE, POLY COMPÉTENCE ET REMPLACEMENT MUTUEL.

Le plateau marché fonctionne comme une cellule opérationnelle. Le remplacement mutuel sera synonyme de catastrophe.

Catastrophe pour le servir client.
Les agents devront absorber la charge de travail des absents tout en maintenant la qualité du service. C’est une injonction contradictoire sortie tout droit de l’hypocrisie patronale.

Catastrophe pour les conditions de travail.
L’augmentation de la charge entraînera du stress et un sentiment dévalorisant puis culpabilisant lorsque nous serons débordés.
La direction met consciemment en danger les agents en tentant de les mettre dans une situation impossible.

Dégradation de l’équilibre vie privée / vie professionnelle : moins de souplesse pour l’attribution des absences.
Les agents ont compris que l’obtention des congés des uns serait source de chantage pour augmenter la charge de travail des autres.
Il y aura moins de souplesse et les dirigeants de proximité devront assumer les arbitrages puisque la CPS sera supprimée.

TRAVAILLER PLUS POUR GAGNER MOINS.

La polyvalence est actuellement rémunérée par la prime de réserve. Elle ne le serait plus !

Il faudrait connaître plusieurs postes, être capable de les faire, non pas les uns après les autres, mais simultanément et tout cela pour rien de plus en fin de mois.

Cela fait maintenant un mois et demi que de toutes les façons possibles les agents du Plateau Marché et leurs syndicats expriment leur désaccord et sont dans la concertation. La direction reste sourde.

Si la grève devait avoir lieu, elle en porterait donc l’entière responsabilité.

La direction argumente qu’après avoir tant supprimé de postes en plateformes, il est normal de le faire en direction.
Mais pour ce qui est de cette réorganisation il s’agit de s’en prendre aux conditions de travail des agents les moins gradés du bâtiment et ils ne sont pas prêts de l’accepter.

Début de la grève le 10 Avril 2017.

Sans rapport de force, la négociation n’est rien !

Mots-Clés : # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.