INFRARAIL : RÉORGANISATION A L’OFI, LES NÉGOCIATIONS COMMENCENT

Favorable à une réorganisation du service opérationnel basée sur les besoins réels des agents et de l’activité, la CGT continue de porter des revendications largement partagées et légitimes.
Après la DCI qui acte des points de désaccord sur l’emploi, les roulements et les parcours  professionnels, la CGT a demandé un CHSCT extraordinaire pour revenir sur les roulements et diligenter une expertise. La réunion s’est tenue le 11 octobre 2017

UNE DÉMARCHE REVENDICATIVE OFFENSIVE ET EFFICACE

La demande d’expertise portée par la CGT est rejetée par une majorité des membres au CHSCT.
Par contre, notre action pousse la direction à revoir les roulements.

La CGT obtient :

  • Le retour aux roulements 4 lignes et 5 lignes pour la table Atl/N ;
  • L’ouverture de négociations sur les roulements sur cette nouvelle base ;
  • Le report de la consultation du CHSCT au 13 ou 14 novembre 2017.

Comme la direction s’obstine à vouloir retirer tous les dispos des roulements, elle envisage de ne pas couvrir la tableADC Sud Est avec des titulaires mais avec des réservistes et des dispos des autres roulements.

La CGT est opposée à des roulements non tenus par des titulaires. Dans cette logique, pourquoi ne pas mettre tous les agents réservistes ?

Pour organiser sa vie privée, il faut un rythme de travail stable. L’équilibre entre vie privée et vie professionnelle n’est pas compatible avec la souplesse et la flexibilité qu’impose ce mode de fonctionnement.

Nous prenons acte de la volonté de dialogue de la direction et avons décidé de laisser sa chance à la négociation, la vraie, celle entre direction et les représentants du personnel. La lutte n’est pas une finalité mais un moyen.

Des points conflictuels demeurent et devront trouver une réponse satisfaisante :

  1. ENGAGEMENT SUR UN NOMBRE D’EMBAUCHE PLUS IMPORTANT ET PLUS RAPIDE nous demandons 12 embauches sur l’année 2018 pour assurer la couverture du CO rapidement sans péjorer les velléités de mouvement du personnel pour tenir compte de la situation urgente du sous effectif du service, permettre un turnover et assurer les formations ;
  2. DES ROULEMENTS COHÉRENTS ET TENABLES PHYSIQUEMENT pour tenir compte de l’équilibre vie privée/vie professionnel
  3. PASSAGE DU POSTE SPTI A LA QUALIFICATION F pour reconnaître la complexité du poste et ses nombreuses missions nécessitant une double compétence

« Sans rapport de force, la négociation n’est rien »

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *