GREVE SNCF LE 16 NOVEMBRE 2017

POUR UNE CONVENTION TER DE HAUT NIVEAU

POUR UN CODE DU TRAVAIL DU 21ème SIÈCLE

POUR LA DÉFENSE DES SERVICES PUBLICS

POUR LE PROGRÈS SOCIAL

La CGT appelle les cheminots à faire grève et à participer aux manifestations :

  • 10h : rassemblement devant la tour Incity sur la convention TER et contre la vente à la découpe de la SNCF.
  • 11h30 : manifestations interprofessionnelle de la gare de Lyon Part-Dieu à Bellecour.

Un préavis de grève posé au niveau national couvre l’ensemble des cheminots du GPF sur la période du Mercredi 15 Novembre 2017 à 19h jusqu’au Vendredi 17 Novembre 2017 à 08h00.

Projet de convention TER : une attaque sans précédent contre le Service Public et les cheminots.

Pour la CGT, cela s’apparente à du sabotage ou à un suicide.

● Une baisse drastique du budget alloué à la Convention TER, 50 à 100 millions d’euros de moins dès la première année.
● De fortes pénalités pour les trains supprimés et les retards (+de5mn59s) sans plafond !
● Velléités de la Région d’expérimenter la concurrence, deux lignes sont dans le viseur : l’Ouest Lyonnais et l’établissement Mont Blanc (partie Alpes), la SNCF a validé ces choix !

Avec ce projet de convention TER ultra-nocif, aucun agent, quel que soit son établissement, son grade et son métier ne sortira gagnant de ce deal Conseil Régional/SNCF. La direction de l’entreprise a déjà mis en place les ESV par activités, a créé des directions régionales TER à la traction et au Matériel. Le projet est donc bien global, permettre un découpage par ligne/axe d’exploitation ferroviaire en vue de l’ouverture à la concurrence, l’externalisation et la filialisation.

A l’opposé de ces annonces, la CGT Cheminots revendique une convention TER de haut niveau et la fin de l’externalisation de nos missions dans les 3 EPIC.

On voit que les sujets hors et dans la SNCF sont intimement liés sur les questions des effectifs, des conditions de travail, des salaires et du statut.

La CGT appelle donc à agir contre l’ensemble du contenu des ordonnances et pour l’exigence de l’ouverture de négociations au sein de la SNCF sur les salaires et pensions, l’emploi, l’organisation de la production, les conditions sociales, de vie et de travail des cheminots.

NOS GARES, NOS LIGNES, NOS TRAINS, DES ENJEUX POUR TOUS LES CHEMINOTS, LES USAGERS ET L’AVENIR DU SERVICE PUBLIC.

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *