PREMIER ROUND : Plus de 25 000 cheminots à Paris !

Sur la région de Lyon, plus de 930 actifs et retraités (sur les 1230 inscrits auprès de la CGT) dont 200 non syndiqués ont pu participer à la manifestation nationale à Paris du 22 mars. Nous avons rejoint un cortège de plus de 25 000 cheminots.

Une manifestation de cheminots d’une ampleur jamais égalée malgré les difficultés d’acheminements que nous a fait subir la direction et qui a donc contraint certains cheminots à manifester en territoire : 130 cheminots en Drôme Ardèche sur 5000 manifestants, 30 à Roanne sur 2000 manifestants et plus de 250 à Lyon sur 15 000 manifestants.

A la CGT, nous sommes organisés et avons montrer une fois de plus notre efficacité.

Cette forte mobilisation constitue un véritable tremplin dans la lutte que nous engageons, la participation en masse montrent que les cheminots sont conscients du niveau des attaques et sont déterminés à lutter pour imposer d’autres choix , le choix du contre rapport CGT « Ensemble pour le fer » sur l’avenir du Service Public ferroviaire et contre le statu quo libéral remis lors d’une Conférence de Presse le 07 mars 2018 et au premier ministre le 15 mars 2018

La grève va commencer. Construisons un conflit massif !

À partir du 03 avril, nous partons sur une grève unitaire reconductible 2 jours de grève sur 5 jours.
Pourquoi le choix inédit d’une telle stratégie ?

En fait, cette modalité répond aux différentes interrogations que nous avions recensées, à savoir :

  • Peut-on conquérir la masse dans l’action, tous collèges confondus ? Oui
  • Peut-on tenir sur la durée ? Oui
  • Cette modalité prend-elle en compte la question du coût de la grève qui est un vrai frein pour certains cheminots ? Encore oui
  • Cette modalité implique-t-elle les vendredis Samedis Dimanches et Lundis (VSDL) dans le mouvement ? Plus que jamais, oui. Certains cycles intègrent des week-ends ;
  • Cette modalité désorganise-t-elle la production ? Oui
  • Cette modalité nous préserve-t-elle du décompte des repos ? Oui
  • Sommes-nous lisibles sur la date, en l’occurrence les dates ? Le calendrier ? On ne peut pas mieux faire.
  • Perdrons-nous l’effet de surprise en dévoilant le calendrier de grève ? Pas plus qu’avec un préavis classique (délai légal de dépose du préavis connu 5 jours avant minimum)

Nous savons qu’il nous faut une grève dure, massive et d’usure pour faire plier le gouvernement; les cheminots devront être nombreux à s’impliquer dans le mouvement de grève.

Pas de grève à la maison !

Si nous voulons gagner (et que la victoire arrive le plus rapidement possible), nous devons mettre toutes les chances de notre côté.
Pour cela, les grévistes sont invités à participer massivement aux assemblées générales et aux actions qui seront proposées. Nous devons montrer notre détermination !

« ENSEMBLE pour le fer », ENSEMBLE, nous pouvons le faire ! TOUS ENSEMBLE, nous allons gagner !

Mots-Clés : # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.