RETENUE DES REPOS PENDANT LES GRÈVES : LA SNCF CONDAMNÉE

Par décision du 30 mars 2018, le Conseil de Prud’hommes du Mans a condamné la SNCF à rembourser un jour de grève prélevé à un cheminot au
titre des repos en 2016 suite à l’exécution de 2 périodes de 2 jours de grève espacées d’une semaine pendant laquelle l’agent avait repris le travail.

Le tribunal considère que le 1/30è au titre des repos ne peut être prélevé que si les 3 ou 4 jours de grève sont CONSÉCUTIFS. La SNCF est également condamnée à 100€ de dommages et intérêts, et au paiement des frais d’avocat de l’agent.

C’est une démonstration de plus que la Direction est dans l’illégalité lorsqu’elle publie des directives affirmant qu’elle va retenir des jours au titre des repos !

Cette communication ne vise qu’à intimider les grévistes pour faire chuter artificiellement les taux.

Faisons valoir nos droits et résistons à cette combine misérable !

Dans un climat où les provocations de la Direction se multiplient, nous devons avoir un comportement exemplaire durant ce conflit

Mots-Clés : #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *