NOUVEL ACCIDENT GRAVE SUR UN CHANTIER SNCF

Dans la nuit du 09 au 10 octobre 2018, un accident grave est survenu entre Capvern et Tarbes sur un chantier de la SNCF effectué par des salariés d’une entreprise sous-traitante.

Bilan provisoire à l’heure où s’écrivent ces lignes : 2 morts, un blessé grave, un blessé léger.

La Fédération CGT des Cheminots exprime sa stupeur et sa tristesse suite à ce nouveau drame qui endeuille la famille cheminote. Nos premières pensées vont aux familles et aux proches des victimes.

Sans présager des circonstances exactes de l’accident et des conclusions de l’enquête, la Fédération CGT des cheminots rappelle que le milieu ferroviaire est dangereux. C’est pourquoi l’application de règles strictes, une formation professionnelle initiale et continue de haut niveau, une stabilité et une continuité dans les collectifs de travail et de bonnes conditions de travail sont indispensables pour assurer la sécurité des personnels et des usagers.

A l’heure où le « pacte ferroviaire » imposé par le Gouvernement continue de s’écrire ;

A l’heure où le président Pépy continue de dire tout le mal qu’il pense du service public ferroviaire et des cheminots, s’acharne à détruire l’emploi par des suppressions massives (en cours et à venir) ;

A l’heure où le président Jeantet annonce l’accroissement de la sous-traitance concernant la maintenance des infrastructures, ce qui entraîne l’abaissement des règles de sécurité ;

La Fédération CGT des Cheminots redit que les choix opérés ne sont pas les bons. Nous souhaitons réaffirmer ici toute notre émotion et assurons de notre soutien les familles, les collègues, les proches des cheminots touchés par cet accident grave.

La Fédération CGT des Cheminots mettra tout en oeuvre afin que la lumière soit faite sur les circonstances de celui-ci.

Mots-Clés : # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *