Projet de Fusion des Infrapoles et Infralog : La restructuration de trop !

La direction, de nouveau, entend mener une énième réorganisation avec la fusion envisagée des infrapoles et infralog qui doit, pour la CGT, être placée sous la vigilance des cheminots de l’Equipement.


La fin des établissements logistiques, tels que nous les connaissons actuellement, va concerner près de 5 000 cheminots de tous métiers et de tous grades. Certains cheminots vont connaitre une énième restructuration. Les précédentes ont très rarement apporté d’améliorations en termes d’organisation ou bien encore de conditions de travail.

Tous les jours, c’est un nombre important de dysfonctionnements, d’incidents, d’accidents qui se produisent dans nos territoires. A cela s’ajoute une augmentation notable de la sous-traitance qui désorganise toujours plus la production. Elle appauvrit nos collectifs de travail, entraîne des malfaçons, un dumping social, une perte des savoirs.

Pour la CGT, seuls le retour immédiat à des collectifs de travail en proximité et l’embauche immédiate de 1500 cheminots, permettront d’avoir une mainmise et une maîtrise totales de la production pour une qualité de service de haut niveau.

Les cheminots, par leur formation, leurs connaissances des métiers, des parcours, par leur déploiement sur l’ensemble du territoire en nombre suffisant, sont les seuls en mesure d’assurer les missions de service public en qualité !

La direction joue un jeu dangereux que la CGT condamne ! La sécurité des circulations, des usagers, des cheminots ne doit pas être bradée pour des critères purement financiers.

Pour la CGT, le combat n’est pas terminé. Les cheminots de l’Equipement doivent se mobiliser afin de rester maître de leur destin et garder un haut niveau de technicité et de savoir-faire !

La Fédération CGT des Cheminots appelle les cheminots de l’Equipement à participer massivement à la manifestation nationale unitaire le 04 juin 2019 à Paris !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.