Conflit social : Le compte n’y est pas !

Alors que les cheminots sont déjà dans leur deuxième semaine de grève, la Direction de la SNCF et le gouvernement attisent la colère : Aucune proposition ni sur le ferroviaire, ni sur les retraites.


RETRAITES

L’allocution du 1er Ministre confirme et aggrave les propositions contenues dans le rapport Delevoye.

La CGT constate que le gouvernement reste sourd aux exigences exprimées par les millions de salariés, jeunes, retraités, privés d’emploi, mobilisés massivement depuis des jours, et soutenus majoritairement par l’opinion publique. Selon le sondage de ce jour, 70% des français soutiennent les grévistes.

La CGT le réaffirme : nous voulons une autre réforme des retraites pour améliorer le système actuel.

Contrairement à ce qu’affirme la Direction dans son Temps Réel du 11 décembre, NOUS SOMMES TOUS CONCERNES ! L’âge d’équilibre est bel et bien fixé à 64 ans à partir de 2027.

Nous ne fléchirons pas ! Il y a nécessité à amplifier et élargir le rapport de force dès à présent, et massivement le mardi 17 décembre 2019.

TOUTES LES BRANCHES PROFESSIONNELLES DANS L’ACTION !

Les salariés du privé ont compris aussi que quelques jours de galère valent mieux que des années de misère, et s’investissent eux aussi dans la grève.

Vus dans les manifestations : personnels de santé, agents de l’énergie, pompiers, profs, égoutiers, dockers, personnels des raffineries, entreprises de la métallurgie, salariés de groupe pharmaceutique, étudiants, retraités…etc. Il y avait aussi des filiales de la SNCF et des entreprises ferroviaires privées : VFLI, Naviland Cargo, Europorte, Eurotunnel…

NEGOCIATIONS D’ENTREPRISE

« Promis, on a changé ! » C’était le message que la direction SNCF portait la main sur le cœur. La preuve devait en être donnée lors de ce conflit, par des négociations sincères sur les revendications d’entreprise, quelle que soit la durée ou l’issue du conflit.

Après avoir repoussé l’échéance du lundi 9 décembre au jeudi 12 décembre, la direction a donc enfin reçu les organisations syndicales CGT Cheminots, UNSA-Ferroviaire et SUD-Rail sur le préavis unitaire.

Au lieu d’engager des négociations comme annoncé précédemment, le DRH a refusé de discuter des sujets internes (emploi, rémunération, classification des métiers, service public, fret ferroviaire). Selon lui, l’entreprise n’a pas besoin d’apporter des réponses à des problèmes qui n’existent pas !

Nous voulons une autre politique sociale de la direction SNCF pour assurer notre avenir dans l’entreprise au-delà du 1er janvier 2020.

Agissons tous ensemble pour lui envoyer un message clair :

Nous exigeons le retrait de la retraite par points, l’élargissement de notre régime spécial à la branche, et des réponses à toutes nos revendications !!!

TAPER FORT SAMEDI, DIMANCHE, LUNDI, ET CONSTRUIRE UN 17 ENORME !

Le Gouvernement veut passer en force son projet, faisant fi du désaccord profond exprimé par les grévistes et par tous ceux qui se mobilisent sous différentes formes.

Il use de tous les leviers à sa disposition pour détourner les salariés du fond des enjeux, à savoir un projet de réforme qui nous amènerait à travailler plus longtemps en percevant une pension moindre.

Pour les cheminot·e·s, la suppression de notre régime spécial ne passe pas !

La Fédération CGT des cheminots appelle l’ensemble des cheminot·e·s de la SNCF, ainsi que des entreprises privées, à taper fort les jours qui viennent afin de construire une journée de lutte convergente des salariés du public et du privé le 17 décembre prochain.

MANIFESTATION A LYON JEUDI 17 DECEMBRE 11h30 A LA MANUFACTURE DES TABACS

  • VIENNE : 14H00 DEVANT LA POSTE
  • ROANNE : 10H30 HOPITAL
  • VALENCE : 14H00 CHAMP DE MARS
  • SAINT ETIENNE : 10H30 DEVANT LA CCI, COURS FAURIEL
  • AUBENAS : 14H00 ROND-POINT PONSON
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.